Jean-Baptiste, messager de la Bonne Nouvelle du Salut !


En ce temps de ferveur et de  combat spirituel pour hâter la venue historique, quotidienne et glorieuse du Christ, l’Église attire notre attention sur la nécessité de la conversion   permanente.
La figure du prophète Isaïe et celle de Jean Baptiste nous permettent de déceler l’intrigue de révélation du projet de l’Évangile de Saint Marc, fils spirituel de l’Apôtre Pierre. En effet, le prophète Isaïe, dans son message de consolation exhorte Israël à
« préparer le chemin du Seigneur qui vient avec puissance ; tel un berger Il fait paître son troupeau : son bras rassemble les agneaux, Il les porte sur son cœur, Il mène les brebis qui allaitent ».
Cette prophétie se réalise au cours du  ministère de Jean-Baptiste au désert, lieu de combat spirituel et d’écoute de la Parole de Dieu. L’évangéliste Marc qui apparaît dans l’Art sacré à travers la figure du lion au désert, laisse résonner en nous le début de son livre :
« Commencement de l'Évangile de Jésus Christ, Fils de Dieu selon qu’il est écrit dans Isaïe le prophète : « Voix  de celui qui crie dans le désert : Préparer le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers ».
La voix du lion rugissant dans le désert prépare la venue de celui qui est la « Parole ». Jean-Baptiste, le serviteur, le messager que  Dieu a envoyé, précède Jésus, le Maître et Seigneur. Tout au début, l’évangéliste nous plonge dans le projet de révélation de Jésus-Christ, fils de Dieu que le centurion romain va confesser à la croix en Mc 15, 39 après la confession de Pierre en Mc 8, 29. Ainsi Jean,  conférant un baptême de conversion et de repentir tout en prêchant,  préfigure celui de la grâce de l’Esprit- Saint, le don de Dieu  que Jésus lui-même va instituer.
En ce temps de grâce, imitons sa quête de Dieu, son ardent désir de voir le Messie, sa foi en la réalisation des promesses de Dieu, son courage, sa pauvreté et son humilité pour que le Christ nous trouve comme le dit l’apôtre Pierre « sans tache ni défaut, dans la paix »  et l’amour sur le chemin de justice, de vérité et de sainteté.
 

Père Romain AHOLOU