Ces paroles de Jésus nous questionnent parce que nous ne savons pas comment témoigner selon le cœur de Dieu.

Si nous suivons Marie, notre mère dans la foi et notre modèle, nous ne trouvons rien de hors du commun dans sa vie. Elle ne crie pas à haute voix sur les carrefours d’Israël : elle se précipite chez sa cousine enceinte de six mois pour lui rendre service. Elle rend grâce avec elle pour les merveilles que Dieu a faites. Le temps venu, elle met au monde le Prince de la Vie (Actes 3, 15) dans une mangeoire. Elle l’accompagne fidèlement en pèlerinage à Jérusalem pour les fêtes. Elle mène une vie discrète toute donnée aux tâches du quotidien. Et pourtant son témoignage est rayonnant.

Alors pour nous qui cherchons à la prendre comme modèle : ne nous précipitons pas sur les chemins de la vie, fuyons la dispersion, agissons avec confiance, avec simplicité, rendons grâce aussi souvent que possible et gardons dans nos cœurs la conviction que Dieu nous accompagne.

Nous serons alors des témoins selon le cœur de Dieu.

Robert Mc Keon, diacre